Partager

Temporaire

MÉMOIRES D'OUVRIERS

DE RETOUR À L'ÉTÉ 2017! 

Il y a 10 ans, le paysage de la capitale mondiale du papier journal changeait à jamais, alors que l’on achevait le démantèlement de la Canadian International Paper (CIP). Bien que la papetière soit passée sous le pic des démolisseurs, son histoire est toujours vivante grâce à la mémoire des ouvriers qui y ont travaillé, ainsi qu’à Boréalis qui met en valeur l’industrie des pâtes et papiers trifluvienne.


Mémoires d’ouvriers est historique le jour et artistique la nuit. Que vous soyez visiteur ou passant, cette aire de détente urbaine sur l’esplanade de Boréalis invite à s’arrêter et à prendre le temps de se remémorer notre passé en profitant de ce lieu gravé dans l’histoire.


Mémoires d’ouvriers est une exposition extérieure soulignant les 10 ans de la démolition de la CIP. En créant une aire de détente urbaine, Boréalis souhaite que les citoyens s’approprient l’espace, et ce, tout en s'informant sur l'ancienne vocation industrielle du lieu.


Plusieurs clins d’œil ont été faits aux anciens travailleurs de la CIP dans le cadre de cette exposition. Que ce soit la couleur bleue des accents, qui rappelle leurs habits de travail, ou la boîte à lunch typique, qui contient les craies qu'utilisent les visiteurs pour indiquer leurs liens avec la CIP de Trois-Rivières, chaque détail a été minutieusement réfléchi.


Lors de l'aménagement de l’aire de détente, une pergola et des toiles ont été installées de façon à créer une zone ombragée favorisant le repos. Les toiles suggèrent le passage de la feuille de papier dans la machine. Trois-Rivières étant jadis la capitale mondiale du papier journal, il allait de soi que ces toiles soulignent la présence des quatre papetières du territoire, ici représentées à travers des articles de journaux de l’époque.


Sous cette pergola, se trouvent des tables recouvertes de photos d’archives de grand format qui agrémentent l’espace, ainsi qu’un imposant plan de la CIP qui permet aux visiteurs de comprendre l’importance qu’avait l’usine dans le paysage trifluvien d'autrefois. Des cubes pivotants  illustrant les thématiques de la CIP -  « Une usine de renommée mondiale », « À l’usine comme à la maison » et « Usine fermée, rêves brisés » - mettent en valeur les témoignages de la collection et servent de trame narrative à l’exposition. Enfin, sous les pieds des passants, des pas d’ouvriers indiquent le chemin à suivre afin de ne rien manquer… pas même les courtes anecdotes qui parsèment le sol.


Le volet artistique de l’exposition présente l’œuvre de Marc Gosselin, intitulée Boréalis (2016). Utilisant des techniques mixtes sur bois, l’artiste évoque le temps qui passe et la résilience d’un lieu à la suite de son démantèlement. Conçue exclusivement pour l’exposition, cette œuvre prend tout son sens la nuit, alors que l’usine s’estompe pour faire place à ses vestiges.

 

Fiche d'exposition


Date de réalisation

2016


Durée d'exposition à Boréalis

Juillet à octobre 2016. De retour à l'été 2017.


Thématique

Mémoire d’ouvriers est une exposition extérieure soulignant les 10 ans de la démolition de la CIP.


Réalisée en collaboration avec

Victor & Cie
TacTac Espaces profitables
L’Établi
Belitec
Enseignes Professionnelles


 

Galerie d'images