Partager Retour à la liste

Communiqués et nouvelles

29 juillet 2015

LANCEMENT DE PREMIER «SHIFT»

PREMIER « SHIFT » ET LA MÉMOIRE DE LA C.I.P.


(Trois-Rivières, le 29 juin 2015) – Boréalis, Centre d’histoire de l’industrie papetière, est fier d’inaugurer le parcours urbain Premier « shift ». Dans un souci de faire rayonner notre mémoire industrielle, Boréalis a mis sur pied cette activité hors murs, qui permettra aux promeneurs de découvrir Trois-Rivières sur Saint-Laurent autrement.

PREMIER « SHIFT » : LE CONCEPT
S’inspirant des parcours sonores (sound walk) de Manhattan et Paris, Premier « shift » vous transporte dans l’univers du premier quart de travail d’un employé de la C.I.P., jadis le plus important moulin à papier au monde. Enrobé d’ambiances sonores et de témoignages, ce parcours immersif vous propose l’histoire de l’usine et de son quartier, le tout ponctué d’anecdotes et d’archives photographiques. D’une durée de 50 minutes (2 km), le parcours vous entraîne sur les anciens terrains de la C.I.P. et au cœur du quartier Ste-Cécile.

Par l’ajout de ce nouveau produit touristique, Boréalis prolonge l’expérience de visite. Offert à l’année et de manière autonome, il offre une liberté qui est de plus en plus recherchée par les touristes friands de découvertes urbaines. De plus, pour augmenter le réalisme de « votre premier shift », une boîte à lunch du travailleur est disponible (option pique-nique). Ce parcours original vient s’ajouter à Vue parallèle et au Rallye GPS, tous deux offerts au Manoir Boucher de Niverville.

UN PATRIMOINE « HORS MURS » : UNE DÉMARCHE CITOYENNE
Premier « shift » incarne une façon nouvelle et différente de mettre en valeur notre patrimoine. Grâce à la collaboration des gens du quartier, nous avons réussi à faire revivre l’âme de l’usine à travers leurs archives personnelles (photographies) et leurs témoignages. « Nous voulions créer un espace de rencontre entre le visiteur et l’histoire et donner sens au lieu. Premier « shift » veut être le trait d’union entre le passé de cet ancien site industriel et la mémoire des hommes » souligne Valérie Bourgeois, directrice.

Puisque « Rien n’est plus vivant qu’un souvenir » (citation de Federico Garcia Lorca), Boréalis veut souligner la contribution exceptionnelle de ses témoins : Gaétan Babineau, Germain Brassard, Jean-Marc Boisvert, Gaétan Cossette, Jacques Gauthier, Julienne Gauthier-Paquette, Yves Landry, Jocelyne Ouellette, Roger Plante, Roméo Paré, Gilles Pelletier et Nelson Poirier.

15 ANS APRÈS
Premier « shift » est aussi une manière de souligner les 15 ans de la fermeture de la TRIPAP (anciennement C.I.P.). Grâce à son parcours urbain, Boréalis espère que les gens de la région se réapproprieront le site, qui éveille l’intérêt depuis les premiers projets de revalorisation. Ils y découvriront entre autres l’esprit du lieu et cette relation très particulière entre l’usine et son quartier.


Soulignons que ce projet est rendu possible grâce à l’Entente de développement culturel et l’Entente de partenariat régional en tourisme.

Lieu géré par la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières
 

-30-


Source :                 Salomé Muckle-Poulin
                               Adjointe aux communications
                               819-372-4614, poste 5185
                               smuckle.poulin@v3r.net